C'EST PARTI POUR CINQ JOUR DE MANIFESTATION CULTURELLE AU TOGO

Les manifestations de la 4è édition de la semaine nationale du cinéma togolais, ont officiellement démarré lundi 23 novembre et ce pour cinq jours. Et c'est le Ministre de la Culture et du Tourisme Dr Kossi LAMADOKOU qui a présidé la cérémonie de lancement officiel de cette 4è édition de la semaine nationale du cinéma togolais en présence de son collègue de l'Enseignement Technique et de l'Artisanat, M Kokou Eké HODIN et celui du Commerce, de l'Industrie, du Développement du Secteur Privé et de la Promotion de la Consommation Locale, M Kodjo ADEDZE. Au programme plus de vingt productions de films de fictions, des séries, des documentaires et animation vont être diffusées. L’ouverture a été marquée par la projection de deux courts métrages primés à la sélection nationale clap ivoire 2020. Il s’agit de « Silence brisé » de Jean Ahonto et « Vous » d’Elisabeth Lémou. Un hommage a été également rendu aux pionniers du cinéma togolais. Il s’agit de Jacques Do Kokou et feu Blaise ABALO Kilizou pour les services rendus et à titre posthume. Au nom du gouvernement le ministre de la culture Dr Kossi LAMADOKOU a décerné des trophées de reconnaissance à deux grands cinéastes, pionniers pour les services rendus pour le développement de l’industrie cinématographique au Togo. Dans son intervention de circonstance, le ministre de la culture, Dr LAMADOKOU a indiqué que depuis plusieurs années, le gouvernement à travers son ministère, s’évertue à faire du cinéma un pilier du développement social et économique du pays « le Plan National de Développement PND consacre la culture comme la pierre angulaire de notre harmonieux développement socioéconomique. Mais l’atteinte de cet objectif requiert que nos efforts se portent sur la structuration du secteur, afin que sur ce véritable marché, nos entreprises culturelles puissent trouver leur place par la compétitivité et créer de la richesse et des emplois pour une réelle autonomisation des acteurs » a-t-il martelé. Cette édition 2020 de la semaine nationale a été rendue possible grâce au soutien financier du Fonds d’Aide à la culture, FAC qui a octroyé une enveloppe financière à Hauteur de 150 000 000 de FCFA pour lancer un appel à projets et retenir sept projets de films fiction dont cinq courts et deux longs métrages ; d’organiser une résidence de réécriture de ces projets de films sélectionnés pendant trois semaines. Le fonds a permis également la réalisation d’autres activités entre autres, le soutien à la production des cinq projets de films, courts métrages, l’aide au développement des deux longs métrages. Comme activité de cette semaine nationale du cinéma togolais quarante (40) jeunes togolais ont été formés à travers quatre ateliers à savoir un à Kara, un à Atakpamé et deux à Lomé. Par ailleurs, en lien avec la direction nationale de la cinématographie, l’ambassade de France au Togo a pu soutenir directement cinq maisons de productions, plus une association de production cinématographique à travers le projet Profamed. Ce soutien est évalué à environ 105 609 077 Francs CFA. Ce montant pour être reconduit pour l’année prochaine. Occasion de remercier le Directeur par intérim du Fonds d’aide à la Culture Dr Kossi Wédéabalo TINAKA, au gouvernement ainsi que tous les partenaires pour leurs contributions multiformes qui ont permis de célébrer cette manifestation culturelle, marquée par la projection de films sur les chaines de télévision partenaires à savoir TVT, TV2, RTDS, NEW WORLD TV. Soulignons que cette 4è édition se déroule dans un contexte particulier lié à la pandémie du coronavirus .Elle est placée sous le thème « Pour une production cinématographique togolaise de qualité.