A LA DECOUVERTE DE Koffi GBEKUI, du domaine de l'Horticulture

L'indépendance financière fait parti des engagements personnels. kOFFI GBEKUI, pour éviter les problèmes de chômages et de sous emploi s'est lancé dans l’horticulture et autres domaines, aujourd'hui il ne regrette pas après son retour de chine où il a suivi sa formation. Qui est ce jeune, comment il est arrivé à embrassé cette carrière, les prouesses et comment il est arrivé à se tailler une grande place dans la société, les acquis et les défis à relever en matière de l'horticulture au Togo? Découvrons tout cela à travers un entretien. 1) Présentez vous Mr: Je me nomme GBEKUI Koffi. Je suis l'associé-gérant de la société à Responsabilité Limitée Unipersonnelle "LIGNE VERTE SARL-U " 2) Que faites-vous dans la vie? je suis horticulteur de profession( le terme Horticulture qui est un terme technique désigne communément " jardinier "). A part cette activité, je suis dans le domaine de l'entrepreneuriat puisqu'actuellement, les activités que je fais ne s'arrêtent pas à ce seul domaine. Au rang de ces activités figurent l'agriculture, la vente de gravier, la commercialisation de différentes types de fleurs et des pots, commerce général import-export etc; 3) Qu'elle était votre travail auparavant? Je faisais essentiellement les études. Après l'obtention de mon baccalauréat deuxième partie en 2012, je me suis inscris à l'Université de Lomé au département de Géographie où jai fait quelques années. 4) Qu'est ce qui vous a amener à vous lancer dans l'horticulture ? D'abord, il faut reconnaitre que depuis le bas âge, je suis toujours passionné par horticulture , le jardinage. Dès l'école primaire je faisais déjà certaines activités qui ont trait à ce domaine. Il est vrai que les rêves changent au fur et à mesure que l'on grandit, mais j'ai pu réalisé cette passion. Ensuite, jai constaté et analysé que le domaine de horticulture ou du jardinage est banalisé, et non valorisé dans notre pays au Togo comme dans d'autres pays en Afrique. C'est ce qui m'a emmené à mettre les bouchées doubles pour la valorisation de ce secteur . Au-delà de ce qui précède il faut reconnaitre que j'étais un jeune passionné de l'entrepreneuriat , être un grand patron de mon entreprise pour booster au développement du Togo. Quelles étaient vos difficultés au début? La difficulté majeure était le financement, puisque je n'avais pas les moyens pour acheter les outils de travail et autres, après la formation je n,avais pas les fonds pour lancer mon activité; il y'avait aussi le problème de clientèle, à qui livrer les pépinières et produits que j'avais à ma disposition. Quels sont vos acquis aujourd'hui, vos perspectives d'avenir et vos doléances à l'endroit du gouvernement ? Avant tout je rends grâce à Dieu qui m'a fait évoluer. Je rappelle qu'en 2015 j'ai créer l'établissement LA LIGNE VERTE dont l'objetif était de commercialiser les différents types de fleurs, pots et rendre service . En 2018, jai réçu le prix de consolation du concours des jeunes entrepreneurs. En 2019, jai été nominé Premier Lauréat du Concours des JEUNES ENTREPRENEURS du Togo dans la catégorie des PME /PMI ( production végétale). En 2019, jai transformé l'entreprise que jai cré d'alors et dont la nature juridique était un établissement en une société à Responsabilité Limitée Unipersonnelle dont le nom est " LIGNE VERTE SARLU-U" . Comparativement à l'établissement la vision de la société a été élargie à d'autres domaines. L'HORTICULTURE, conseil, paysagiste, traitement, prospection phytosanitaire, vente de fleurs et de pots de fleures, gerbe, bouquets et décoration d'appartement, création d'espace vert et reboisement de champs, formation en horticulture, exploitation agricole et forestière, commerce général import-export et plus généralement, toutes opérations industrielles, commerciales ou financières, immobilières. Jai eu à créer une ferme en vue de la production des pépinières et de l'agriculture. Nous avons également réalisé des grands chantiers et effectué des voyages d'études et d'affaires. 7) Qu'est ce qui a été plus difficile pour vous dans votre activité? Primo, la plus grande difficulté que jai rencontré est afférente au financement surtout au début. Mais par la grâce de Dieu, j'avais obtenu un prêt, modique soit-il auprès d'une institution de microfiniance de la place pour démarrer timidement les activités. A la longue jai pu obtenir un prêt du FAIEJ suite à la validation d'un projet que jai soumis. Des difficultés financières surtout demeure en quelques sorte puisque les banques sont parfois réticentes à accorder à temps des prêts. Mais comme les entrepreneurs savent le faire, je fais avec les fonds disponibles; secondo, jai des difficultés relatives aux sites d'exposition. Il faut relever qu'en réalité, il n'est pas aisé de trouver une place stable pour exposer les produits, notamment les fleurs. Même si on en trouve, les bailleurs des sites n'hesitent pas à nous déloger s'ils ont un projet relatif aux lieux. Tertio, il faut noter que la plupart du temps, la majorité de la population ne connait pas la valeur et les vertus des fleurs. Cet état de chose ne facilite pas la vente de certaines types de fleurs. 8) Quel est votre conseil à l'endroit de la population concernant l'horticulture? Comme conseil, je nous exhorte de travailler dur d'entreprendre car le travail paie. Il faut aussi que nous croyons en nous mêmes et réaliser nos rêves. Cultiver l'excellence .Comme tout entrepreneur, être capable de réfléchir en signe de croix c'est-à-dire dans les moments de difficulté, il faut rapidement penser aux solutions et ne pas rester focaliser sur les problèmes. Au-delà de tout, il faut confier son entreprise à Dieu et lui faire confiance. 9) Qu'en est-il de votre ambition et vision ? jai entre autres vision et ambition d'ouvrir un centre de formation en horticulture, étendre notre société LIGNE VERTE à l'international à travers la création des succursales dans les autres pays de la sous région et dans le monde entier